FORMATION LE SOIGNANT FACE AU REFUS DE SOINS

par | Communication relation

FORMATION LE SOIGNANT FACE  AU REFUS DE SOINS

Réf : RPFCO10A

LE SOIGNANT FACE AU REFUS DE SOINS

Le consentement aux soins, fondement de la relation soignant/patient, a transformé le patient « objet de soin » en patient « partenaire » des soins. Les attitudes et les conduites des soignants sont donc déterminantes pour apporter à la personne des soins de qualité, répondant à ses besoins mais aussi respectant sa volonté ou, à défaut, celle des proches.

Or, le soignant peut se trouver face à une situation de refus de soins de la part du résident/patient et s’en trouver démuni. Il s’agit alors de décider ensemble, dans une sorte d’« alliance thérapeutique ».

La formation a donc pour objectif d’accompagner les soignants afin de comprendre le refus de soins dans le but de prévenir et de gérer au mieux les situations complexes de refus de soins.

Compétences visées
  • Gérer des situations de refus de soin dans le respect de la règlementation en vigueur.
  • Développer ses compétences relationnelles face au refus de soin.
Objectifs de la formation
  • Cerner les enjeux éthiques, juridiques et réglementaires relatifs au refus de soins.
  • Identifier les origines et le sens du refus de soins.
  • Comprendre le refus de soins sur un plan psychologique.
  • Savoir différencier refus de soins et opposition aux soins.
  • Identifier l’attitude à adopter face au refus de soins et faire face aux situations difficiles en équipe.
  • Développer des savoir-faire pour gérer des situations d’oppositions ou des refus avec bientraitance.
  • Acquérir des techniques de communication verbale et non verbale à mettre en œuvre dans une situation de refus de soin.
  • Gérer ses émotions dans des situations de refus de soins.
  • Accompagner la famille dans le refus de soins de leur proche.
Contenu
  1. Le Cadre légal, éthique et déontologique des soins et des refus de soins
    • Les recommandations de bonnes pratiques – HAS.
    • Le principe du consentement aux soins dans le code civil et le code de la santé publique et ses conséquences.
    • Les droits des patients en fin de vie (Loi Léonetti et réforme de 2015).
    • Les missions et limites du professionnel face aux refus de soins : Refus de soins et non-assistance à personne en danger.
    • Les différents types de responsabilités juridiques.
    • Le respect de la parole du patient.
    • Le cas de l’urgence.
    • Réflexions éthiques autour du refus de soins (Accompagnement et relation d’aide).
  2. Les caractéristiques du refus de soins
    • Qu’appelle-t-on un refus ? (Différence avec opposition)
    • Les situations de refus de soins.
    • Les modes d’expression du refus de soins : ouvert, muet, passif.
    • Les moments d’expression du refus : conception du soin, présentation du soin, réalisation du soin.
    • La fréquence du refus (Refus ponctuel, répété).
    • Les refus de soins liés à une pathologie psychiatrique ou liés à une pathologie démentielle.
    • Les enjeux du refus de soin dans la relation soignant/soigné.
  3. La compréhension du refus de soins
    • Les représentations des refus de soins pour les professionnels.
    • Le contexte des refus de soins (histoire de vie, personnalité, facteurs internes, environnement, attitudes des aidants…).
    • Les causes possibles du refus (troubles, démences, douleur, manque d’empathie, non prise en compte…).
    • Le refus de soins comme mécanisme de défense.
    • Les troubles du comportement et le refus de soins.
    • La maladie d’Alzheimer et le refus de soins.
  4. Le soignant : une personne face au refus de soin
    • Le ressenti et mise à l’épreuve du positionnement soignant.
    • La gestion de ses propres émotions.
    • La distance professionnelle nécessaire.
  5. Les attitudes et postures du soignant face au refus de soins : individuellement et en équipe
    • Les attitudes professionnelles et comportements à adopter face aux refus de soins.
    • La gestion de l’opposition et l’agressivité.
    • Les techniques de communication verbale (validation, reformulation…).
    • Les techniques de communication non verbale : les attitudes et postures à adopter.
    • La gestion des troubles comportementaux.
    • L’accompagnement de la famille dans le refus de soins de leur proche.
    • Réflexion pluridisciplinaire pour une réponse adaptée à la situation, au patient et aux aidants.
  6. Le dossier patient et la traçabilité
    • Les adaptations de l’information face à un refus.
    • La charge de la preuve et le droit d’accès au dossier.
    • Les modalités (les « décharges », les « refus de soins écrits », les transmissions).
En Intra
Durée : 2 jours
Tarifs : sur devis
Date et lieu * : à définir ensemble
En Inter
Durée : 2 jours
Tarifs : sur devis
Date et lieu * : à définir en fonction de notre calendrier
Sur mesure
Durée : 2 jours
Tarifs : sur devis
Date et lieu * : à définir ensemble

* Nous nous assurons de l'accessibilité du lieu pour les personnes en situation de handicap.

Dispositif de suivi de l’exécution et d’évaluation des résultats de la formation

Questionnaire de positionnement
Tour de table de recueil des attentes

Evaluations formatives régulières par le formateur
Evaluation sommative des connaissances à chaud
Evaluation sommative de la qualité de la formation à chaud
Délivrance d’un certificat de réalisation de la forrmation

Bilan téléphonique avec le client
Bilan téléphonique avec le formateur
Evaluation du transfert des acquis et mesure d’impact (de 1 à 3 mois)

Moyens et méthodes pédagogiques et techniques :

  • Apports théoriques réalisés en pédagogie active sur la base du référentiel d’analyse basé sur les indicateurs nationaux de bonnes pratiques (Décret n° 2016-1009 du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d’évaluation des pratiques de refus de soins, ect.)
  • Echanges et partages d’expériences sur le vécu des participants
  • Etudes de cas pratiques
  • Diaporama (transmis aux participants),
  • Vidéoprojecteur et ordinateur
public

Public

Tout professionnel soignant

participants

Nombre de participants

De 2 à 10 personnes

duree

Durée conseillée

2 jours, soit 14h

formateur

Formateur(trice) pressenti(e)

Formateur(trice) spécialisé(e) en droit du soignant et du patient

materiel

Matériel nécessaire

Aucun

pre-requis

Pré-requis

Aucun

Catégories

Nos certifications

CJFormation s'engage

Certification Qualiopi

Dans une démarche d'amélioration continue et de qualité, nous sommes depuis le 16 juin 2020 certifiés Qualiopi.

Obligatoire dès janvier 2022 pour bénéficier des fonds publics d'investissement, la nouvelle certification qualité comprend 7 critères accompagnés de 32 indicateurs à respecter.

CJFormation s'implique depuis toujours auprès de ses clients et partenaires pour la qualité de ses prestations.

Cette certification est une nouvelle preuve d'engagement de qualité envers vous !

Et aussi

Datadocké

Nous sommes Datadocké depuis avril 2017

ODPC

Nous sommes organisme DPC depuis 2017

ICPF / PSI

Nous sommes certifié qualité depuis juillet 2016

communication-interne-entreprise

Intéressé ?

Restez informé de nos dernières formations ? Laissez-nous vos coordonnées, merci.

Vous êtes inscrit, merci !

Share This